Concours « Pont vers le chinois » / 汉语桥

Présentation du concours international «Pont vers le chinois» (ou "hanyu qiao") 汉语桥比赛简介

 
Le concours « Pont vers le chinois » -- « 汉语桥 », organisé par le Hanban depuis 2002, vise à encourager les étudiants qui apprennent le chinois. Les onze éditions ont été organisées dans plus de 60 pays, plus de 50 000 étudiants ont participé aux épreuves de présélection dans leur pays, et plusieurs centaines d'étudiants ont été invités à se rendre en Chine pour participer aux épreuves finales et internationales.

Les épreuves

  • Compréhension écrite (笔试)
QCM, phrases à trous ...
  • Expression orale (口语)
Sur un sujet choisi par le candidat, de préférence en rapport avec le thème du concours de cette année. 
  • Représentation artistique (才艺表演) liée à la culture chinoise
Le candidat présentera une performance artistique ayant un rapport avec la Chine : chanson, musique, danse, opéra, théâtre, littérature, acrobatie, calligraphie, peinture, arts martiaux, etc. 

Conditions de participation


- étudiant de l'enseignement supérieur
- moins de 30 ans (30 ans inclus)
- de nationalité française
- ne pas avoir le chinois comme langue maternelle

Pour de plus amples informations sur le concours

éditions précédentes du concours

12ème édition du concours en 2013


Le samedi 18 mai 2013 toute la journée était organisée à l'INALCO (Paris 13ème) la sélection nationale française de la douzième édition du concours "Pont vers le chinois".

A cette occasion, Mlle Jessica Blake a brillamment représenté l'Institut Confucius de l'Université Université Paris Nanterre. Elle a raconté son "rêve chinois" dans un chinois très fluide et a reçu les applaudissements chaleureux du public venu assister et encourager les participants au concours. Puis, accompagnée de son tambour et vêtue d'un costume traditionnel mongol, elle a interprété avec engouement une chanson typique de la minorité mongole intitulée "Tao Ma Gan (套马杆)".

Le discours de Jessica
 
La représentation artistique de Jessica
 

 

11ème édition du concours en 2012


Cette année, une trentaine d'étudiants ont participé au concours qui s'est déroulé dans la ville bretonne de Rennes, les 11 et 12 mai 2012. Le thème cette année était :
Mon rêve chinois (我的中国梦)
.

Un étudiant de l'INALCO s'est vu remettre le premier prix et pourra concourir pour la finale en Chine au mois de juillet.

Quatre étudiants de l'Institut Confucius de l'Université Université Paris Nanterre La Défense ont ramené chacun un prix (en photo ci-contre): Quentin d'Hainaut le Troisième prix, Emile Eang, le prix d'Interprétation, Anthoni Ramanantsoa, le prix du Meilleur Espoir, et Mélanie Roch, un certificat d'honneur.
        
     
             
          
      






   

10ème édition du concours en 2011

 
La 1ère étape du concours consiste en une compétition en France. Cette année, le concours s'est tenu à l'Institut Confucius de la Rochelle, les 7 et 8 mai 2011. Le thème de cette année était : Bridge of Friendship, Resonance of Passion (友谊桥梁, 心灵交响).
 

Une quarantaine d'étudiants (dont quatre venant de l'Institut Confucius de l'Université Université Paris Nanterre la Défense) venant de toute la France y ont participé.

Parmi eux, deux ont disputé la finale à Pékin au mois de juillet, 2ème étape du concours.

 

Source (photo) : Institut Confucius de la Rochelle

 

9ème édition du concours en 2010

 
  • 1ère étape du concours : les présélections régionales
 
Le samedi 10 avril 2010 s'est déroulée l'étape des présélections régionales du 9ème Concours International "Pont vers le chinois" destiné aux étudiants apprenant le chinois en France. Le thème du concours cette année était :
Charming Chinese, Splendid Expo (魅力汉语,精彩世博).

Honorées de la présence de Monsieur Wu Lei du Service d'Education de l'Ambassade de Chine en France, les présélections régionales ont eu lieu à l'Université Université Paris Nanterre dont :

Composition du jury, expert de la langue chinoise :

- Madame Lamarre - Professeur à l'INALCO
- Madame Wang - Professeur à l'Université Paris Diderot
- Madame Su - Professeur à l'Université Université Paris Nanterre

Consulter le résumé
 
  • 2ème étape du concours : les sélections nationales

Seize candidats de l'enseignement supérieur ont représenté leurs régions respectives, en participant aux sélections nationales et trois d'entre eux ont gagné un voyage pour la Chine pour participer à la finale du concours.

Consulter le résumé

 
 

 

 
  • 3ème étape du concours : l'aventure du concours continue en Chine

Interview de Christela Tchokodeu, gagnante du 1er prix du concours national



 
« Le Hanyu qiao, c'est non seulement une expérience chinoise mais aussi internationale »

Christela Tchokodeu, étudiante de l'Université Université Paris Nanterre la Défense, a remporté le premier prix au niveau national, ce qui lui a valu un voyage à Pékin pour participer à la grande finale, où 102 participants ont mesuré leur niveau de chinois devant un jury à travers 2 épreuves : un oral sur l'exposition de Shanghai et une démonstration artistique.

Institut Confucius : Bonjour Christela, en quoi le concours « hanyu qiao » a-t-il été une expérience enrichissante ?

Christela Tchokodeu : c'est une expérience vraiment intéressante pour ceux qui rêvent de partir en chine. C'est un pas vers la culture chinoise et un moyen de découvrir et de pratiquer la langue. Dès l'arrivée, les candidats sont accueillis par des familles chinoises tout le long du séjour et ils nous soutiennent le jour de la représentation. J'ai beaucoup apprécié ce moment agréable en Chine avec des camarades venant du monde entier. « Hanyuqiao », c'est non seulement une expérience chinoise mais aussi internationale.

Institut Confucius : Le concours « hanyuqiao » se compose de 2 épreuves : un oral sur l'exposition universelle à Shanghai et une épreuve artistique. Cela vous a demandé combien de temps de préparation avant la grande finale ? Comment vous êtes-vous préparée ?

Christela Tchokodeu : Une amie chinoise m'a « coachée », on a répété pendant environ deux semaines.

Institut Confucius : Quels conseils donneriez-vous aux futurs candidats pour participer au concours  ?

Christela Tchokodeu : Préparez-vous bien, osez être original, soyez vous-même et vainquez votre peur. Avoir peur devant un public de plusieurs centaines de personnes dans une émission nationale diffusée sur les chaines TV, c'est bien normal. Mais se remettre en question sur son niveau de chinois n'aide pas à augmenter sa capacité et son assurance. Préparation, originalité, sincérité, assurance, quatre ingrédients incontournables pour profiter du show !

Institut Confucius : Les débutants sont souvent découragés face à la difficulté apparente de langue chinoise. Qu'aimeriez-vous leur répondre ?

Christela Tchokodeu : Le chinois est plus facile que l'anglais ! Il n'y a pas de conjugaison, pas de genres, pas de pluriel. Le chinois ce n'est pas qu'une question de caractère. Cherchez ce qui vous plait dans la langue et lancez-vous !

Institut Confucius : Quels sont vos projets ? Souhaitez-vous ensuite travailler en France ou vous installer en Chine ?
 
Christela Tchokodeu : Pour le moment, je termine mes études. Ensuite, je pense que c'est plus le pays qui me choisira.
 

Mis à jour le 29 janvier 2016