Les nouveaux enjeux de la Chine

 
 
M. José Frèches

PDG de la Cofres
Commissaire général de la France à l'Exposition Universelle de Shanghai, sinologue, écrivain
 
L'exposition universelle de Shanghai


Le pavillon français a accueilli 10 millions de visiteurs. Pour les Chinois, la visite du pavillon français à « deux pas de chez eux » est une manière de saisir une occasion de visiter un coin de France en Chine. Notons que l'émergence de la classe moyenne et des « nouveaux riches » donne lieu à des fluctuations touristiques grandissantes hors de la Chine, cependant, la plupart des Chinois auront probablement peu de chance de voyager hors de la Chine. Le pavillon français, c'est un peu comme un rêve qui devient réalité.

L'empereur

L'empereur est intouchable, il reçoit le mandat du ciel.
Hu Jintao et Wen Jiabao sont de grands dirigeants qui, travaillant ensembles, se complétant, font de leur pays, qui est vaste, peuplé, et de ce fait, difficile à gouverner, un ensemble bien gouverné.

Comment réagir lorsqu'on entend que la Chine n'est pas un pays communisme ? (selon J FRECHES, la Chine n'est pas communiste)


La Chine

La spécificité la plus surprenante de la Chine réside dans la langue et le système d'écriture. Pour communiquer avec les Chinois, nous pouvons soi nous adresser nous-mêmes à eux, soit faire appel à un interprète.

« Il ne faut pas comparer la Chine et l'occident. Ce sont deux systèmes bien différents, avec des spécificités propres ».

Comment les Occidentaux considèrent-ils la Chine et vice-versa ?

« Les occidentaux ont une vision paranoïaque de la Chine. Mais pour les Chinois, la France est un pays qui comprend la Chine.
Retenons que beaucoup de Chinois ne connaissent pas forcément les pays qui nous paraissent les plus évidents. La France est non seulement un pays connu en Chine, mais en plus, elle à une image, et cette image est très positive. La France, pour les Chinois, depuis la reconnaissance de la république populaire de Chine par le Général de Gaulle en 1964 jusqu'à nos jours, c'est un ami, voire un complice.


En bref...

La Chine fut un pays centralisé, puis désorganisé, puis réunifié et a nouveau décentralisé

Malgré les opinions individuelles, Mao Zedong a instauré pour la première fois un système cohérent en 1949


Le mot de M. José Frèches

« Avant, la Chine était entourée d'une grande muraille. Elle est à présent sortie de sa coquille, et en été encouragée notamment grâce aux efforts de Deng Xiaoping dont on se souviendra le slogan - Enrichissez-vous ! - »

Mis à jour le 10 mai 2011